Patrick Devedjian a déclaré aujourd'hui que si le 93 va mal, ce serait la faute... des communistes ! Des propos outranciers et ridicules, certes.
Mais qui viennent de loin : Devedjian a été membre du groupe d'extrême droite "Occident", qui proclamait qu'il fallait "tuer les communistes partout où ils se trouvent"...

Cet ancien militant d'un groupe raciste appelant au meurtre de tous les communistes n'a décidément pas tant changé : l'ultra-simplisme et la technique du bouc-émissaire, chers à l'extrême droite, sont restés le fond de sa "pensée" politique.

Pour essayer de faire oublier la responsabilité écrasante de la droite dans la situation de la Seine-Saint-Denis, le retour de Devedjian à sa formation fasciste est malheureusement révélateur d'un état d'esprit bien plus général.