10 juin 2007

Dépolitisation

Les résultats de ce 1er tour des législatives montrent une dépolitisation croissante. Ceux qui affirmaient l'inverse ne voyaient pas que la participation à la présidentielle était pour la plus grande part due à la pression publicitaire, qui est en passe de remplacer le débat d'idées. L'abstention record de ce 10 juin confirme bien ce qu'il en est : on vote pour une personne (et souvent contre une personne) dont on parle depuis des mois voire des années, mais pas pour un projet de société.

La dépolitisation des principaux partis s'illustre essentiellement par le renoncement au socialisme de la part du PS, et chez l'UMP par le populisme - habilement masqué sous un faux "pragmatisme".

Les résultats sont marqués par une bipolarisation, ainsi que par une reconduction des sortants - qui ont pourtant échoué pendant ces 5 ans. Cet appauvrissement de la vie politique est très inquiétant, et confirme cette évidente dépolitisation, dont pourtant bien peu parlent.

La droite populiste attend un plébiscite, une OPA sur 80% des sièges de députés, pour poursuivre et aggraver les reculs sociaux menés depuis 2002. Après les élections la hausse de la TVA, mesure injuste et inefficace, sera certainement annoncée. Espérons donc que le 2e tour soit d'une tonalité différente.

Mais quoi qu'il en soit, il y a bien là une dégradation en profondeur, nouveau symptôme de la nécessité d'en finir avec cette 5e république anti-démocratique et à bout de souffle, et de passer à un système infiniment plus démocratique.

Posté par davidistrati à 22:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Dépolitisation

    Je ne crois pas qu'il faille voir l'abstention de ce week end comme une forte dépolitisation. Bien au contraire. Les législatives ont été perçues comme une élection devant confirmer ce qu'ils avaient déjà dit, les Français, même ceux qui ne sont pas d'accord avec lui, on soit trouvé peu d'in^érêt à ce scrutin, soit voulu donner à Sarkozy les moyens de gouverner. Ce n'est pas un blanc-seing, et l'engouement autour de la présidentielle se retrouvera dès les premières mesures injustes (ça pourrait commencer avec la TVA).

    Posté par leunamme, 12 juin 2007 à 22:14 | | Répondre
Nouveau commentaire